Quels sont les symboles spirituels bouddhistes que vous devez connaître ?

Dans le Bouddhisme tibétain, les pratiquants comme les moines utilisent un bon nombre de symboles liés à des rituels et à la méditation. Il est admis depuis toujours que ces signes sont de bon augure, cependant il est nécessaire de connaître leur véritable sens….

Quels sont alors ces symboles et leur explication ?

 

Le YIN et YANG


Il renferme la dualité de tout ce qui existe, l'harmonie et l'équilibre au sein de l'univers. Les formes en noir et blanc dans le cercle représentent l'interaction de deux énergies opposées, appelées « Yin » (noir) et « Yang » (blanc).
Combinées, ces forces sont à l'origine de tout ce qui se produit dans notre monde. Bien que ce soit deux forces distinctes, on ne peut les séparer. Il faut plutôt considérer que l’une est le complément de l’autre. Si l’une n’existait pas, l’autre non plus. L’une est même la conséquence de l’autre.

Le caractère du Yin signifie « Ombre », mais le Yin peut représenter des concepts aussi divers que : l’intériorité, la gentillesse, la négativité, la nuit, la lune, la féminité, la passivité, les ténèbres, etc.
Le caractère du Yang signifie « Lumière », mais le Yang peut représenter des concepts aussi divers que : l’extériorité, la fermeté, la positivité, la masculinité, le soleil, le jour, la lumière, etc.

Le LOTUS

Le lotus représente la possibilité pour tout être humain de parvenir à l’état de Bouddha quelles que soient les conditions de vie, tout comme la fleur de lotus poussant dans un étang boueux. Quiconque a déjà observé une fleur de lotus émergeant d’un étang sombre, ne peut manquer de voir la beauté de cette plante exquise. La fleur a toujours l’air si propre et pure en comparaison au fond de l’étang sale.
Pour cette raison, la fleur de lotus a été associée à la pureté et à la beauté dans les religions du bouddhisme et de l’hindouisme.

Le NOEUD SANS FIN


Dans le bouddhisme tibétain, le nœud sans fin est un symbole d'amour et d'interdépendance des phénomènes. C’est ainsi que chacune de nos actions entraîne des réactions et ceci, à l’infini. Il représente également la sagesse infinie du Bouddha, l'union de la sagesse et de la compassion. Pour les bouddhistes, le nœud éternel est le symbole du samsara : un monde de souffrance où on naît et on meurt en boucle et qu’il faut quitter pour atteindre le nirvana.

Ohm

 


Aum ou Om ou Om̐ est une syllabe sanskrite représentant le son originel ou le verbe éternel créateur. Dans le bouddhisme, la syllabe Om, et sous l’influence de l’hindouisme, a été introduite au Tibet et s’est alors développé dans les mantras. D’ailleurs, plusieurs mantras l’utilisent dont, par exemple, le mantra Om mani padme hum du bouddhisme mahāyāna.
Om est le symbole du non affectable qui ne peut pas être détruit. Répéter le Om à voix basse permet d’avoir un sentiment de plénitude et de revenir vers notre essence.

* Le A représente la naissance, le début, le commencement du Créateur
* Le U est la continuité de la vie
* Le M représente la mort et la fin du créateur.

 

La roue de Dharma

La roue du dharma, qu’on appelle aussi « roue de la loi » ou dharmachakra, est un symbole du Bouddhisme qui représente sa doctrine et la propagation de l’enseignement de Bouddha.  
Elle est représentée comme une roue de chariot plus ou moins stylisée, avec huit rayons ou plus. Il s’agit d’une des icônes bouddhistes les plus anciennes, dont on trouve des traces dès le IIIe siècle.
Elle représente aussi le cycle sans fin de la naissance et la renaissance. Quand le bouddha a prononcé son premier sermon, il a exposé sa doctrine des quatre nobles vérités et des huit marches.

1 commentaire


  • Colonna Jean Martin

    Les entrelacement du nœud de vie infini rappellent combien les phénomènes sont interdependants


Laissez un commentaire